• Best of Fest 2019 winner was BECOMING WHO I WAS directed by Jin Jeon and Moon Chang Yong / Le gagnant du Meilleur film du festival 2019 BECOMING WHO I WAS réalisé par Jin Jeon et Moon Chang-Yong.

  • A young dance fan meets A DELICATE BALANCE director Christine Chevarie Lessard / Une jeune amatrice de danse rencontre Chrstine Chevarie-Lessard, réalisatrice de POINT D’ÉQUILIBRE.

  • Melanie and Brenda celebrate at the opening night gala / Melanie et Brenda fêtant au gala d’ouverture

  • Director Pietra Brettkelly participates in Skype Q A from New Zealand following screening of her film YELLOW IS FORBIDDEN / La réalisatrice Pietra Brettkelly de la Nouvelle-Zélande répond aux questions de l’auditoire via Skype à la suite de son film YELLOW IS FORBIDDEN

  • Jon and Dorothy Williams from Montreal attended ISLAND OF HUNGRY GHOSTS nephew Alex Kelly was producer on the film / Jon et Dorothy Williams de Montréal ont assisté à ISLAND OF HUNGRY GHOSTS – leur neveu Alex Kelly était producteur du film.

  • Calina Ellwand moderated a panel with Eliza Seaborn and Justin Mohammad about Australi's island detention centres and refugee issues / Calina Ellwand (g) a animé une discussion avec Eliza Seaborn (c) et Justin Mohammad (d) au sujet des centres de détention sur les îles d’Australie et de la question des réfugiés en général à la suite de ISLAND OF THE HUNGRY GHOSTS.

  • Wapocuni serves up some delicious Nkosi fare during a post screening reception / Wapocuni sert un délicieux plat de Nkosi lors d’une réception après le film.

Conclusion de la 10e édition du festival docu de Wakefield (2019)

Quel festival!

D’abord, la grande annonce: le gagnant du prix de meilleur film du festival 2019, commandité par la fondation Leacross de Roslyn Bern, est (roulement de tambour…) : BECOMING WHO I WAS !!

Le film rempli de beauté raconte l’histoire d’un garçon né au Ladakh, dans le nord de l’Inde, qui est découvert comme étant la réincarnation d’un lama tibétain important. Si cela peut paraître banal, c’est parce que ces mots ne peuvent pas faire justice à l’histoire. Quand les dévoués du nouveau Rinpoché ne se manifestent pas pour le raccompagner à son monastère, lui et son tuteur doivent accomplir ensemble le voyage éprouvant au Tibet pour assurer la réalisation de son destin. Le véritable noyau de l’histoire est la relation remarquable et pure qui existe entre ce jeune Rinpoché et son oncle/tuteur. Les images du film sont superbes et permettent une incroyable intimité avec les personnages. 

Félicitations à l’équipe de cinéastes de la Corée du Sud, Jin Jeon et Moon Chang-Yong. Youpi!!

La concurrence pour le prix du meilleur film du festival, dont le gagnant est déterminé par un vote de l’auditoire, a été intense – plus d’un des autres films s’est rangé à moins de 0,5 du gagnant final. Ce n’est pas étonnant, vu le grand nombre de commentaires reçus soulignant la qualité de l’affiche présentée dans le cadre de cette 10e édition du festival annuel.

C’est ici l’endroit pour vous tenir au courant des nouvelles sur le 3e week-end docu annuel, qui sera projeté au Centre Wakefield La Pêche du 18 au 20 octobre 2019. Ce mini festival d’une fin de semaine se déroule chaque automne et présente une sélection de quelques-uns des meilleurs longs métrages documentaires courants du Canada et du monde, tous unis par un thème donné.

BIENVENUE À LA 10e ÉDITION DU FESTIVAL DOCU DE WAKEFIELD

Eh oui, la 10e! L’édition de cette année, février 2019, marque effectivement la 10e édition annuelle du Festival docu de Wakefield. Youpi!

Le festival, qui a vu le jour sous le nom de Festival du film international de Wakefield, a toujours eu comme objectif d’offrir à son auditoire des films documentaires suscitant la réflexion, et ce pendant la partie la plus intensément froide de l’année, les « dark dog days of winter », ou bien les sombres journées léthargiques d’hiver comme disait le cofondateur du festival Robert Rooney.

C’est véritablement le temps de l’année le plus propice à se rejoindre aux autres dans une salle de pointe et d’apprécier la magie qui émane de la riche expérience du cinéma documentaire. Réfléchir, digérer, et discuter des enjeux; prendre part à une bonne histoire, bien racontée; admirer une personne ou un groupe pour ce qu’il a surmonté; connaître la fine pointe de cette forme. Le film documentaire offre tout cela et bien plus.

Le festival docu de Wakefield assure beaucoup de « valeur ajoutée » à notre auditoire, à savoir la présence de cinéastes, des discussions en groupe, des séances de questions avec des experts, etc. En plus, cela va de soi que nous aimons bien faire la fête, et la dégustation et d’excellente musique live en font souvent partie.

Cette année nous avons une affiche remarquable célébrant un nombre de nouvelles voix. Dans le cas de cinq de nos films, il s’agit du premier long métrage du réalisateur, et tous les films ont été reconnus et primés dans le cadre de festivals canadiens et internationaux. Comme à chaque édition, nous proposons une sélection des meilleurs films documentaires contemporains du Québec, du Canada et d’ailleurs. Il y a même quelques premières canadiennes à l’affiche!

Venez fêter avec nous.

Bon Appétit!

Quatre délicieux films qui parlent de notre relation avec les aliments – leur source, leur préparation et leur dégustation.

C’est notre thème pour le Wakefield Doc Fest Weekend 2018 2018, du vendredi 12 octobre au dimanche 14 octobre! Et ces quatre films devraient satisfaire vos envies de information topique et divertissant. Il s’agit du troisième «mini-festival» annuel, separeme du festival principal de février. Et tout se passe au Centre Wakefield La Pêche dans le magnifique centre-ville de Wakefield, au Québec.

Venez passer un week-end stimulant à regarder une sélection du meilleur long métrage documentaire en cours – avec de délicieux extras.

Voici les films et les horaires de projection.

  • The Wakefield Mill
  • Genevieve Parent
  • Paul Lemelin
  • General Store
  • Brunet Plus
  • SODEC
  • Tourisme Outaouais
  • La Pêche Fier Partenaire