À propos

Le Festival Docu de Wakefield a vu le jour sous le nom du Festival du film international de Wakefield (FFIW). La première édition du festival a eu lieu dans les mois hivernaux de 2010, faisant de la prochaine édition de février 2018 la neuvième du festival. Afin de mieux représenter le point focal du festival, c’est-à-dire le documentaire, il a été renommé Festival Docu de Wakefield en 2016. De plus, une deuxième programmation s’est rajoutée à la programmation principale en septembre 2016 : celle du Mini festival documentaire.

Le FFIW a été mis sur pied par Brenda et Robert Rooney en vue de combler une lacune. Dans un monde fou débordant d’information et de capacité d’attention limitée, le long métrage documentaire nous donne l’occasion de réfléchir à des sujets et à des enjeux précis, aussi bien qu’à certains aspects particuliers de la condition humaine, afin de se faire des opinions bien fondées. De surcroît, la soif de connaissance et la représentation substantielle de la réalité sont des ingrédients essentiels au bon fonctionnement de notre démocratie.

C’est dans cette optique que le festival se donne l’objectif de projeter des documentaires essentiels et stimulants, puisés parmi les meilleurs films documentaires contemporains du Canada et d’ailleurs, en plus d’enrichir l’expérience des festivaliers grâce à des séances de discussions et à la présence de réalisateurs. De plus, nous aimons bien ça nous amuser, et nos fêtes sont à ne pas rater!

Le film documentaire a une importance particulière dans l’histoire culturelle du Canada. Le film reconnu comme étant le premier documentaire proprement dit, Nanook of the North de Robert Flaherty, était un film canadien. Toutefois le film n’était pas appelé documentaire à l’époque, car le terme a été inventé par John Grierson au moment de la création de l’Office national du film du Canada.

Que le festival se déroule dans cet endroit particulier nous tient aussi à cœur. Budge Crawley, gagnant du Maverick Academy Award™, a été un pionnier du cinéma indépendant dans les Collines de la Gatineau. Peut-être étiez-vous parmi les chanceux spectateurs de son documentaire, The Man Who Skied Down Everest, quand nous l’avons projeté en hommage au 40e anniversaire du film. C’est une forme d’art qui mérite bien qu’on la fête ici.

Équipe

Programmatrice/Directrice de la publicité:  Melanie Willis
Directrice générale:  Brenda Rooney
Graphisme:  Zoé Lindsay
Webmestre:  Dan Imbrogno
Responsable de la salle et de la billetterie:  Alison Scott
Traduction:  Joel Ladouceur
Directeur technique:  Rink De Lange